5 astuces pour bien choisir son graphiste freelance

Nadia Salaun

Dans Conseils Publié en

Vous êtes fin prêt à quitter le salariat pour vous lancer en tant qu’entrepreneur(euse), vous avez un projet solide, murement réfléchi et vous vous trouvez à cette étape cruciale de lancement  : la création de votre image de marque ! En tant que futur(e) créateur(trice) d’entreprise vous doutez et vous avez du mal à vous lancer, à investir… C’est normal il s’agit de votre précieux ! Pas facile de trouver son graphiste free-lance parmi des milliers…

Voici mes conseils pour éviter toute prise de risque inutile :

Avant de commencer : se poser les bonnes questions

Les bonnes questions a se poser

De quoi ai-je besoin pour me lancer ? Il pourrait s’agir uniquement d’une charte graphique print et web : logo, typo, couleur… ou une charte ainsi que différents supports print et web : carte de visite, catalogue, dépliant, visuels digitaux pour les réseaux sociaux… (les possibilités sont infinies), il est important de définir vos priorités, mais pas de panique le (la) graphiste pourra vous conseiller là-dessus.

Quelle image je souhaite véhiculer ? (couleur, typo…), avez-vous des exemples à montrer ? Idem si vous n’avez aucune idée, pas d’inquiétude c’est le travail du graphiste, il (elle) vous conseillera et vous orientera dans ces différentes propositions.

Aurai-je besoin, dans le futur, de modifier les supports créés qu’ils soient papiers ou digitaux ?

Ai-je défini un budget pour mon identité visuelle ? Mes supports de communication ? Mon site ?…

• Suis-je vraiment prêt(e) à investir dans mon image ?

Si vous avez la réponse à toutes ces questions c’est que vous pouvez passer à l’étape suivante.

Comment choisir son designer graphique ?

Beaucoup d’entre vous vont opter comme 1er critère le lieu géographique du graphiste pour se rassurer, en pensant que moins il y aura de distance entre vous et meilleurs seront les échanges. Nous sommes en 2020, la distance n’est plus un problème ! Les free-lances ont l’habitude de travailler à distance avec leurs clients alors pas d’inquiétude. Pour prendre mon exemple je travaille régulièrement avec des clients qui sont sur Paris, Nantes, Lyon… et j’habite sur Bordeaux !

1 • Les références : un repère

ASTUCE EXPERIENCE

Analysez les références et books des graphistes sur le web ils vous indiqueront son ton, son style graphique et son univers, cela vous permettra d’effectuer une 1ère sélection

Certains graphistes sont spécialisés dans un secteur d’activité particulier, il faudra vérifier la pertinence des logos créées. D’autres seront spécialisés en branding (image de marque), à vous de faire le tri selon votre feeling, votre sensibilité et vos objectifs. Enfin, si il vous faut plus qu’une création graphique, comme un nom de marque, une signature, une accroche, un concept, pensez à faire appel à un Directeur(trice) Artistique plutôt qu’à un(e) graphiste, il(elle) sera votre interlocuteur(trice) unique pour tout vos projets de communication.

Image de marque Crobon food restaurant
Exemple d'une identité visuelle pour l'enseigne Crobon : fast food parisien ©ByNa

2 • L’expèrience : une valeur sûre

ASTUCE REFERENCES

Comme vous le savez un(e) graphiste expérimenté(e) ou appelé(e) aussi designer graphique n’aura pas la même approche, la même pertinence et le même savoir faire qu’un débutant. 

Alors vous vous dites : « d’accord mais je n’ai pas beaucoup de budget alors l’expert va me couter un bras ! » Et bien j’ai envie de vous répondre que mieux vaut investir (oui parce qu’il s’agit bien d’un investissement) sur du long terme et sur du qualitatif tout de suite que de refaire son logo pour la énième fois parce qu’il n’est pas assez moderne pour durée dans le temps. Le coût final sera beaucoup moins important. Hormis le gain d’argent, vous y gagnerez du temps et vous ne perdrez pas en crédibilité, fiabilité et professionnalisme auprès de votre clientèle.

3 • Le 1er contact : un indicateur 

ASTUCE 1er CONTACT

Vous avez fait votre pré-sélection et vous avez lancé plusieurs demandes de devis à différents graphistes pour comparer. Analyser les retours, ils sont d’une grande importance pour vous.

Le (la) graphiste avant de vous envoyer un devis vous a-t-il (elle) posé des questions pertinentes ? Un devis ne peut logiquement pas être réalisé si un certain nombres de questions n’ont pas été posées… Un exemple : le tarif ne peut pas être  le même si vous êtes une micro entreprise, une PME ou une multinationale ! Ce 1er échange est très important, il vous confortera sur son professionnalisme, sa crédibilité, son empathie, ses motivations, son implication etc.

4 • Le devis : un révélateur 

ASTUCE DEVIS

Hormis le tarif, le devis reçu vous permet de comprendre en détails la prestation qui vous sera livrée ainsi que les modalités de paiement.

La plupart des graphistes estiment un tarif en fonction du temps passé mais aussi si il s’agit de création ou d’exécution, de l’urgence, du nombre de modifications possibles, du format du livrable… Le prix ne sera évidemment pas le même. Concernant les droits d’auteur, si ils ne sont pas explicitement indiqués c’est qu’ils ne vous ont pas été cédés (le livrable sera alors un fichier aplati plutôt que natif, non modifiable : ex. .PDF, .jpg, .png), je ferai un article dédié à ce sujet qui me semble très important. Aussi des indicateurs tels que le SIREN, numéro de la Maison des Artistes ou autres sur le devis montre le sérieux. Alors attention aux devis mal détaillés.

5 • La transparence : une mise en confiance 

ASTUCE TRANSPARENCE CONFIANCE

Avant de commencer quoi que se soit le (la) graphiste se doit de vous expliquer sa méthodologie de travail et ses conditions en toute transparence.

Voici un exemple sous forme d’infographie que j’ai créée pour mes clientshttps://nadia-salaun.fr/methodologie/,  cette page dédiée à ma méthodologie de travail permet à mes clients potentiels de comprendre facilement et rapidement mon mode de fonctionnement en toute transparence directement sur mon site. C’est une phase importante car elle permet d’instaurer un climat de confiance et cela dés le début pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Par exemple, il est fréquent que le graphiste vous demande un acompte avant de commencer le travail, il vous l’indiquera, avant même la signature du devis.  Cela permet de mettre en confiance le graphiste, qui sera d’autant plus motivé à travailler sur votre projet si il sait que vous êtes sérieux.

En conclusion…

Les références, l’expérience, le 1er contact, le devis et la transparence restent des indicateurs clés à privilégier pour votre choix final. Vous allez me dire : « Mais il manque un critère important : le tarif ! » Il est évident que votre choix se portera sur un tarif qui sera au plus proche de votre budget mais ne vous faites pas piéger avec ce seul critère.

Le plus important c’est que vous trouviez chaussure à votre pied afin d’optimiser la création de votre identité visuelle de votre entreprise en toute sérénité et que cette expérience de collaboration créative soit riche et constructive et vous permette de booster votre projet dans les meilleurs conditions. J’espère que mon première article vous a permis d’y voir plus clair.

Si vous ne devez privilégier qu’un critère lors de votre prise de décision finale, quel serait-il ?

1 Commentaires

Laisser un commentaire

  • Un commentateur WordPress
    15 octobre 2019 at 16 h 20 min

    Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour débuter avec la modération, la modification et la suppression de commentaires, veuillez visiter l’écran des Commentaires dans le Tableau de bord.
    Les avatars des personnes qui commentent arrivent depuis Gravatar.